La liasse fiscale pour les entreprises soumises à l’impôt sur le revenu

La liasse fiscale est un ensemble de documents administratifs que les entreprises doivent obligatoirement remplir et transmettre à l’administration fiscale. Elle permet aux autorités compétentes d’évaluer le montant des impôts dus par les entreprises. Dans cet article, nous abordons spécifiquement la liasse fiscale des entreprises soumises à l’impôt sur le revenu (IR), en particulier celles qui relèvent du régime fiscal des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ou des bénéfices non commerciaux (BNC).

 

Rappel sur l’impôt sur le revenu des entreprises

L’impôt sur le revenu est un prélèvement effectué par l’État sur les revenus perçus par les entreprises et les particuliers. Pour les entreprises, il s’applique en fonction du régime fiscal auquel elles sont soumises. On distingue notamment :

  • le régime des micro-entreprises : ce régime simplifié est applicable aux entreprises dont le chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas certains seuils ;
  • le régime réel simplifié : il concerne les entreprises dont le chiffre d’affaires annuel est supérieur aux seuils du régime des micro-entreprises mais inférieur à d’autres seuils définis par la législation ;
  • le régime réel normal : il s’adresse aux entreprises dont le chiffre d’affaires annuel dépasse les seuils du régime réel simplifié.
 

Le montant de l’impôt sur le revenu dépend du bénéfice réalisé par l’entreprise, c’est-à-dire la différence entre ses recettes et ses dépenses. Il est calculé en appliquant un barème progressif qui varie en fonction des tranches de revenus imposables.

 

Contenu et structure de la liasse fiscale des entreprises soumises à l’IR

La liasse fiscale des entreprises soumises à l’impôt sur le revenu se compose de plusieurs formulaires (ou tableaux), chacun aspirant à présenter différents aspects de la situation financière et fiscale de l’entreprise. En voici un aperçu :

  • Tableau n°1 : Bilan – Il permet de présenter l’actif et le passif de l’entreprise, c’est-à-dire ses ressources (immobilisations, stocks, créances) et ses dettes (emprunts, fournisseurs, dettes fiscales).
  • Tableau n°2 : Compte de résultat – Il retrace les opérations de l’exercice écoulé, notamment les produits (ventes, prestations de services) et les charges (achats, salaires, amortissements) ainsi que le résultat net (bénéfice ou perte).
  • Tableau n°3 : Immobilisations – Il détaille les immobilisations acquises, cédées ou amorties au cours de l’exercice (terrains, constructions, matériel).
  • Tableau n°4 : Amortissements – Il récapitule les amortissements pratiqués sur les immobilisations ainsi que leur impact sur le résultat fiscal.
  • Tableau n°5 : Provisions – Il présente les provisions constituées ou reprises pour faire face à des risques ou charges futurs (litiges, garanties, dépréciation d’actifs).
  • Tableau n°6 : Charges et produits constatés d’avance – Il permet de ventiler les charges et produits qui concernent plusieurs exercices (loyers, intérêts, subventions).
  • Tableau n°7 : Calcul de l’impôt – Il indique le montant de l’impôt sur le revenu dû par l’entreprise, en tenant compte des crédits d’impôt et des réductions dont elle peut bénéficier.
  • Tableau n°8 : Déclaration de résultats – Il synthétise les informations précédentes et sert de support à la déclaration fiscale proprement dite, signée par le représentant légal de l’entreprise.
 

Obligations liées à la transmission de la liasse fiscale

Les entreprises soumises à l’impôt sur le revenu doivent transmettre leur liasse fiscale chaque année à l’administration fiscale, dans un délai généralement fixé au deuxième jour ouvré suivant le 1er mai. La télédéclaration est obligatoire pour les entreprises relevant du régime réel normal ou du régime réel simplifié, tandis que celles soumises au régime des micro-entreprises peuvent déclarer leurs revenus sur un formulaire spécifique (2042-C-PRO).

 

En cas de retard ou d’omission dans la transmission de la liasse fiscale, l’entreprise s’expose à des pénalités et majorations d’impôt. Il est donc primordial de respecter les échéances et de se tenir informé des éventuelles modifications législatives ou réglementaires en matière fiscale.

 

Aide et accompagnement pour la constitution de la liasse fiscale

La rédaction de la liasse fiscale peut être complexe et chronophage pour les entrepreneurs, surtout lorsqu’ils ne disposent pas de compétences particulières en matière de comptabilité ou de fiscalité.

 

Dans ce contexte, il peut être judicieux de faire appel à un expert-comptable ou à un conseiller fiscal pour les accompagner dans cette démarche. Ces professionnels pourront également apporter leur expertise pour optimiser la situation fiscale de l’entreprise et anticiper les évolutions législatives susceptibles d’avoir un impact sur sa fiscalité future.

Découvrez comment nous pouvons vous aider

Consultation gratuite

Programmer un rendez-vous téléphonique, il vous suffit de nous donner vos coordonnées !

Besoin d'aide pour maximiser votre activité ?

Contactez-nous dès aujourd'hui. Obtenez une évaluation et une consultation gratuites de votre entreprise.