Réduire l’imposition des dividendes : astuces et stratégies

La question de la réduction de l’imposition des dividendes est une préoccupation majeure pour les investisseurs et les dirigeants d’entreprise. En effet, les dividendes sont soumis à une fiscalité spécifique qui peut impacter considérablement les revenus perçus par les actionnaires. Dans cet article, nous allons explorer différentes solutions pour optimiser la fiscalité des dividendes et ainsi maximiser les gains.

 

Comprendre la fiscalité des dividendes en France

Avant d’aborder les différentes stratégies pour réduire l’imposition des dividendes, il est essentiel de comprendre comment fonctionne la fiscalité des dividendes en France. Les dividendes sont imposés selon un barème progressif à l’impôt sur le revenu (IR), après application d’un abattement de 40%. De plus, ils sont également assujettis aux prélèvements sociaux à hauteur de 17,2%, portant ainsi la taxation globale à un taux maximal de 60,09%.

 

L’option pour le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU)

Depuis janvier 2018, les contribuables peuvent opter pour le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU), aussi appelé « flat tax. Il s’agit d’une taxation forfaitaire de 30% (12,8% au titre de l’IR et 17,2% pour les prélèvements sociaux) appliquée aux revenus de capitaux mobiliers, tels que les dividendes. Cette option peut être intéressante pour les personnes dont la tranche marginale d’imposition est supérieure à 30%, car elle permet de réduire l’impôt sur le revenu.

 

Optimiser la fiscalité des dividendes en investissant dans les sociétés

Pour réduire l’imposition des dividendes, il est possible d’investir dans certaines sociétés bénéficiant d’un régime fiscal avantageux.

 

Les Sociétés par Actions Simplifiées (SAS)

Le statut de Société par Actions Simplifiée (SAS) offre une solution intéressante pour optimiser la fiscalité des dividendes. En effet, sous certaines conditions, les dividendes perçus par les dirigeants d’une SAS peuvent être considérés comme des rémunérations soumises aux charges sociales, plutôt qu’à l’impôt sur le revenu. Cela permet de bénéficier d’une imposition moindre sur ces revenus.

 

Les Sociétés d’Investissement à Capital Variable (SICAV)

Investir dans une Société d’Investissement à Capital Variable (SICAV) peut être une autre solution pour diminuer la fiscalité des dividendes. En effet, les SICAV permettent de mutualiser les risques et de diversifier les placements, tout en bénéficiant d’avantages fiscaux. Les dividendes perçus au sein d’une SICAV sont soumis au PFU, ce qui peut représenter une économie d’impôts pour les investisseurs concernés.

 

Utiliser des stratégies de défiscalisation

Outre l’investissement dans des sociétés bénéficiant d’un régime fiscal avantageux, il est également possible de mettre en place des stratégies de défiscalisation pour réduire l’imposition des dividendes.

 

Réaliser des investissements locatifs

L’investissement locatif peut être un moyen efficace de diminuer la fiscalité des dividendes. En effet, les revenus issus de la location sont imposés dans la catégorie des revenus fonciers, et non celle des dividendes. Ils peuvent donc bénéficier d’avantages fiscaux spécifiques tels que les dispositifs Pinel, Malraux ou Censi-Bouvard. Ces dispositifs permettent de déduire une partie du montant investi de l’impôt sur le revenu, ce qui contribue à réduire l’imposition globale.

 

Opter pour des produits d’épargne retraite

Pour défiscaliser les dividendes, il est également possible de se tourner vers des produits d’épargne retraite tels que le Plan d’Epargne Retraite (PER) ou le contrat Madelin. Les versements effectués sur ces produits sont déductibles du revenu imposable et permettent ainsi de diminuer l’imposition des dividendes, tout en préparant sa retraite.

 

Bonnes pratiques pour optimiser la fiscalité des dividendes

Voici quelques bonnes pratiques à adopter pour réduire au maximum l’imposition des dividendes :

  • Comparer les différents régimes fiscaux avant de choisir un investissement ou une société : en étudiant les différentes options, il est possible d’opter pour celle qui sera la plus avantageuse sur le plan fiscal.
  • Diversifier ses placements pour bénéficier des avantages fiscaux propres à chaque type d’investissement : cela permet de répartir les risques tout en optimisant sa fiscalité.
  • Faire appel à un expert en fiscalité des dividendes pour vous accompagner dans vos démarches et vous aider à choisir les meilleures solutions pour votre situation personnelle.
 

Il existe plusieurs solutions pour réduire l’imposition des dividendes. En choisissant judicieusement ses investissements et en adoptant certaines stratégies de défiscalisation, il est possible d’optimiser sa fiscalité et ainsi maximiser ses gains.

Découvrez comment nous pouvons vous aider

Consultation gratuite

Programmer un rendez-vous téléphonique, il vous suffit de nous donner vos coordonnées !

Plus de réflexions

Besoin d'aide pour maximiser votre activité ?

Contactez-nous dès aujourd'hui. Obtenez une évaluation et une consultation gratuites de votre entreprise.