Comprendre l’imposition des dividendes pour mieux gérer vos revenus

Les dividendes représentent une part importante de rémunération pour les actionnaires. Cependant, ces revenus sont soumis à l’impôt, et il est essentiel de bien comprendre le mécanisme d’imposition des dividendes afin d’optimiser sa fiscalité. Dans cet article, nous aborderons les différents types de prélèvements sur les dividendes, les modalités de calcul ainsi que les dispositifs permettant de réduire la pression fiscale.


Les prélèvements sociaux sur les dividendes

Avant même d’être soumis à l’impôt sur le revenu, les dividendes sont assujettis aux prélèvements sociaux. Ces derniers sont composés de plusieurs cotisations telles que la CSG, la CRDS ou encore la contribution additionnelle au financement des régimes de retraite complémentaire. Le taux global de ces prélèvements s’élève à 17,2 % sur le montant brut des dividendes perçus. Il convient donc de prendre en compte cette charge lors du calcul de votre revenu net issu des dividendes.


L’imposition des dividendes à l’impôt sur le revenu

Une fois soustraits les prélèvements sociaux, les dividendes sont imposables à l’impôt sur le revenu. Deux options s’offrent alors aux contribuables pour déterminer leur imposition :

  1. Le prélèvement forfaitaire unique (PFU)
  2. Le barème progressif de l’impôt sur le revenu

Le prélèvement forfaitaire unique (PFU)

Également appelé « flat tax », le PFU consiste à appliquer un taux d’imposition unique de 12,8 % sur les dividendes. Cette option a pour avantage de simplifier le calcul de l’impôt et d’offrir une imposition plus légère pour certains contribuables, notamment ceux se trouvant dans les tranches supérieures du barème de l’impôt sur le revenu.


Le barème progressif de l’impôt sur le revenu

Cette option consiste à intégrer les dividendes perçus à l’ensemble des revenus soumis à l’impôt, qui sont alors taxés selon le barème progressif. Toutefois, afin de tenir compte du risque lié à l’investissement en actions, un abattement de 40 % est appliqué sur les dividendes bruts avant leur imposition au barème progressif.

Il est important de noter que c’est l’option du PFU qui s’applique par défaut lors de la déclaration de revenus, mais il est possible d’opter pour le barème progressif si cela s’avère plus favorable en fonction de sa situation personnelle.


Les dispositifs permettant de réduire l’imposition des dividendes

Outre l’abattement de 40 % mentionné précédemment, plusieurs mécanismes permettent de diminuer la pression fiscale sur les dividendes :

  • Les distributions au sein d’un PEA : Les dividendes perçus dans le cadre d’un Plan d’Épargne en Actions (PEA) sont exonérés d’impôt sur le revenu, sous réserve de ne pas effectuer de retrait avant 5 ans. En revanche, ils restent soumis aux prélèvements sociaux.
  • Les frais déductibles : Certains frais liés à la gestion de votre portefeuille d’actions peuvent être déduits de vos revenus imposables, tels que les frais de garde ou encore les commissions de gestion.
  • La dispense de prélèvement à la source : Dans certaines conditions, il est possible de demander une dispense de prélèvement à la source pour les dividendes. Cette option peut être intéressante pour les contribuables dont le revenu fiscal de référence est inférieur à un certain seuil.


L’imposition des dividendes est un sujet complexe qui nécessite une attention particulière afin d’en maîtriser les différents enjeux et mécanismes. Il est important de bien comprendre les options disponibles en matière d’imposition, ainsi que les dispositifs permettant de réduire la pression fiscale sur ces revenus. Ces éléments sont essentiels pour optimiser la rentabilité de votre portefeuille d’investissement et préserver une partie importante de vos revenus nets.

Découvrez comment nous pouvons vous aider

Consultation gratuite

Programmer un rendez-vous téléphonique, il vous suffit de nous donner vos coordonnées !

Besoin d'aide pour maximiser votre activité ?

Contactez-nous dès aujourd'hui. Obtenez une évaluation et une consultation gratuites de votre entreprise.